Économisez sur les taxes

Les dépenses liées à l’utilisation de la voiture pèsent de plus en plus lourd dans le budget.
Une bonne raison de connaître les astuces qui permettent de les alléger…
…avec nos conseils pour économiser sur

1. Pour échapper à la taxe, privilégiez une voiture peu polluante

Si vous souhaitez acheter une voiture économique et neuve, privilégiez un modèle peu polluant. Selon le principe du pollueur payeur, moins votre voiture émet de CO2, moins vous payez de taxes. Depuis le 1er novembre 2013, le taux d'émission de CO2 du véhicule ne doit pas excéder le seuil de 90 g CO2/km afin d’obtenir une aide de l’Etat. Toutefois, vous ne payez pas de taxe pour un véhicule dont le taux d’émission de CO2 est inférieur ou égal à 135 g CO2/km.

2. (Mini) Bonus pour une voiture émettant moins de 90 g CO2/km

L’État octroie une aide à l’acquisition de 150 euros pour les véhicules qui émettent moins de 90 g de CO2/km. Elle concerne un véhicule neuf fonctionnant à l'essence, au diesel ou au gaz de pétrole liquéfié (GPL).
Attention, faites la demande d’aide à l’acquisition à temps. Elle doit être formulée dans les six mois qui suivent la facturation du véhicule neuf ou la signature du contrat de location.

3. Un comparateur automobile pour choisir un modèle économique

Pour choisir votre nouvelle voiture, consultez le site de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Il comporte 4000 fiches de véhicules, contenant les informations suivantes :

  • consommation de carburant,
  • émission de dioxyde de carbone (CO2),
  • émission des polluants de l’air,
  • ensemble des caractéristiques techniques des véhicules,
    (gammes, marques, modèles, n° de CNIT, type d’énergie, etc.),
  • les valeurs du bonus malus et de l’étiquette Classe Energie - CO2,
  • les résultats d’expertises, tels le coût annuel de la consommation de carburant sur 15 000 km.

L’ADEME établit également des classements pour distinguer les véhicules « les plus propres en CO2 et les plus économes en énergie » (Palmarès).

4. Super-bonus : une voiture propre neuve
contre une épave polluante

Vous pouvez obtenir un rabais à l’achat d’un véhicule neuf et propre : le super-bonus est versé lors de la destruction d'un véhicule de plus de 15 ans. Il est de 200 euros en 2013 et 2014..

5. Avec une voiture propre, échapper aux coûts de la carte grise

Certains conseils régionaux peuvent exonérer une partie ou la totalité du coût de la carte grise. Sont concernés : les propriétaires de véhicules

  • électriques,
  • hybrides,
  • fonctionnant au gaz naturel (GNV),
  • au gaz de pétrole liquéfié (GPL),
  • au superéthanol-E85.

Prenez des renseignements dans votre région.

6. L’achat de voitures électriques est récompensé

L'aide pour l'achat d'un véhicule électrique (voiture ou camionnette) émettant moins de 20 g de CO2/km est de :

  • 7 000 euros si le véhicule a été commandé avant le 31 octobre 2013 ;
  • 6 300 euros si le véhicule a été commandé après le 1er novembre 2013.

Pour les véhicules facturés après le 31 octobre 2013, l'aide accordée ne peut pas excéder 27 % du coût d'acquisition, toutes taxes comprises. Ce montant est augmenté du coût de la batterie, si celle-ci est prise en location.

7. Bonus pour l’acquisition d’un véhicule hybride

Si vous achetez une voiture qui combine l’énergie électrique et un moteur à essence ou au gazole, vous recevez une prime de 3 300 euros. Si vous louez (avec option d’achat) un modèle de ce genre avec un contrat de deux ans minimum, vous recevez également ce montant. La facturation doit intervenir le 31 mars 2015 au plus tard.

8. Acheter une voiture polluante occasionne un malus

Le paiement d’une écotaxe additionnelle sur le certificat d'immatriculation a lieu lors de la première immatriculation. Si le taux d’émission de CO2/km dépasse 136 g, la taxe sera de 100 euros. Cette taxe peut aller jusqu’à 6 000 euros quand le taux dépasse 230 g de CO2/km. Les autorités la demandent pour une voiture neuve achetée ou louée (avec option d'achat de deux ans minimum).
Cette écotaxe concerne également les véhicules d’occasion acquis à l'étranger et importés. L’achat d’une voiture d’occasion est aussi taxée de 100 à 300 euros. La taxe peut toutefois être réduite, d’un dixième par année entamée depuis la première immatriculation, pour les véhicules introduits en France après avoir été immatriculés dans un autre pays.

9. Les propriétaires d’un véhicule polluant
seront taxés chaque année

Vous recevrez chaque année un titre de perception de 160 euros si vous possédez ou louez une voiture qui émet entre 190 et 250 g de CO2/km. Même les familles nombreuses n’y échappent pas. Pensez-y avant d’acheter une voiture. En général, on garde un véhicule durant plus de huit ans. Les frais liés au titre de perception représentent donc plus de 1 200 euros sur ce laps de temps.